Histoire de la région

L’histoire du Liban est incroyablement riche. Depuis près de 2 000 ans, le Temple de Bacchus, le dieu du vin romain, est la construction romaine la plus imposante se trouvant hors de l’Italie. Bien avant cela, il y a plus de 4 000 ans, les Phéniciens ont diffusé leur savoir sur la culture du raisin et la production viticole le long de leurs routes commerciales. Ils débutèrent leur aventure là où se tient aujourd’hui le Liban. Les Phéniciens et leurs descendants ont étendu leur influence commerciale jusqu’en Afrique du Nord, aux îles grecques et à d’autres parties de l’Europe moderne, comme la France, l’Espagne et l’Italie. Cet héritage témoigne du rôle important que la région a joué dans la création et le développement d’un des breuvages les plus appréciés au monde. Il va sans dire que la production viticole a eu un impact exponentiel considérable dans le monde entier, culturellement comme commercialement.
Depuis les Phéniciens, de nombreuses autres cultures sont passées dans la région et y ont influencé les pratiques culturelles et sociales. Pendant ces périodes de transition, la production de vin s’est drastiquement réduite au Liban, permettant à d’autres pays de se forger une place dans le domaine de la viticulture et de devenir experts. Toutefois, la période de déclin dans l’histoire viticole libanaise fut suivie par une résurgence au début du 19ème siècle. Le Liban a depuis rétabli sa réputation et amorcé la renaissance de sa production viticole, en se servant de ressources qui font partie de son histoire.
Fort de son passé, le Château Trois Collines a su associer à un art ancien la science moderne pour devenir le premier producteur de vin de la région.